6 conseils pour bien choisir son photographe de mariage

Choisir le bon photographe pour son mariage, c’est important ! Et comme dirait Mey-Linh, que j’ai interrogée pour cet article : “ ce qu’il reste à la fin, ce sont les alliances, les photos et les vidéos”. Alors raison de plus pour ne pas prendre à la légère le choix de ce prestataire clé du plus beau jour de vos vies. Pour cet article, j’ai interrogé Mey-Linh Héry et Sonia Blanc, toutes les deux photographes professionnelles et aguerries aux mariages. Je vous livre ici la liste des 6 points essentiels pour choisir THE photographe qui saura capturer toute l’émotion et la joie de votre Jour J.

Le style

C’est le critère de choix NUMERO 1 ! Avant même de prendre contact avec un(e) photographe, il va falloir éplucher les pages de l’ami Google pour trouver les photographes dont le style vous plait à tou(te)s les deux. Un seul conseil pour cela : consulter leurs galeries en ligne. 

Chaque photographe aura également sa propre façon d’obtenir les plus beaux clichés : Par exemple, Sonia préfère le reportage et “être une petite souris dans le mariage” qui vous “suit toute la journée”, avec quelques photos de groupe posées. Alors que Mey-Linh, qui fait principalement du photoreportage également, intègre des photos semi-posées.

Si belle-maman veut absolument des photos posées très formelles, il faudra penser à bien le préciser à votre photographe. 

La date

Une fois que vous avez trouvé le/la photographe dont le style semble vous correspondre, il va falloir VIIIIIIITE le/la contacter pour lui demander ses disponibilités. Mey-Linh comme Sonia sont bookées 1 an à l’avance en période haute (mai à septembre). Attention aussi aux dates “graphiques”, comme par exemple 20.06.2020, qui sont réservées encore plus rapidement. 

Crédit photo : Sonia Blanc – Toute reproduction interdite

Le feeling 

Pour Sonia comme pour Mey-Linh, c’est un élément essentiel dans la relation avec les mariés. Et c’est pour cela qu’elles essayent le plus souvent possible de rencontrer les futurs mariés, soit dans la “vraie vie” soit sur Skype si elles sont trop éloignées.

Elles conseillent également, et proposent à leurs clients, une séance “fiançailles” ou “avant-mariage” pour mettre à l’aise. Pour Mey-Linh, cela permet de vous réconcilier avec votre image et de “[vous] montrer que [vous] serez canons !” sur les photos.

Le contrat 

Comme Sonia me l’a très bien expliqué, “C’est un peu la jungle et chaque photographe travaille différemment, donc il faut poser des questions”. Certains fonctionnent en “package temps”, alors que d’autres proposeront une prestation 100% personnalisée en fonction de votre événement. Il n’y a pas de règle, mais dans tous les cas, il faut penser à bien définir ensemble la prestation Et à ensuite bien la retranscrire dans le contrat, pour que le jour J, il n’y ait pas de surprise (en dehors des montages photos gênants de vous bébé, j’entends). 

Dans tous les cas, le contrat est un MUST et vous protégera des désistements ou d’un photographe pas sérieux. Tous les ans, elles reçoivent des coups de fils paniqués de futurs mariés ayant “perdu” leur photographe. Alors pas de contrat, pas de chocolat : fuyez les photographes qui n’en signent pas. 

L’après-mariage

L’après-mariage correspond à ce que vous “récupèrerez” après le mariage. Il est impératif que cela soit défini dans le contrat pour qu’il n’y ait pas de surprise. Sonia et Mey-Linh proposent toutes les deux la mise à disposition de toutes les photos (entre 400 et 600 photos) dans une galerie privée et sur une clé USB. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde, et certains photographes aux tarifs à priori avantageux, se “rattraperont” en proposant une multitude d’options payantes qui peuvent rapidement faire grimper la note. 

Quel que soit votre choix du photographe et ses pratiques, il est très important d’anticiper les coûts annexes ou optionnels. Ils doivent être définis dans le contrat (je vous ai dit qu’il fallait un contrat ?! Il vous faut un contraaaaaaat ! ^^). De cette façon vous pourrez prendre votre décision en ayant une vision claire de ce pour quoi vous vous engagez.

Credit photo : Meylinh HERY – Toute reproduction interdite

Le budget

Une prestation photo professionnelle, c’est un gros budget. Mais comme l’a dit Mey-Linh, c’est un des seuls souvenirs tangibles qui vous restera de ce beau jour. Comptez 1500 euros minimum pour le déplacement, 6 à 8h de présence, l’édition des photos et la mise à disposition. Et cela peut être bien plus selon l’expérience, la réputation, les séances additionnelles (pré-mariage, post-mariage), les tirages papier, la durée, les albums etc…

Pour finir, quelques conseils pour l’organisation le Jour J…

Mey-Linh pousse les futurs mariés à faire très vite un planning des temps fort (p. 102-105, dans votre carnet de mariage YesOuiPages, bien entendu 😉 et à lui communiquer. Histoire qu’elle puisse s’organiser et être au bon endroit au bon moment. 

N’oubliez pas de donner toutes les adresses et numéros de téléphone nécessaires à votre photographe et si besoin, à nommer un “responsable photographe” dans votre liste de délégation (p. 100-101 de votre carnet de mariage), qui pourra être un point de référence, et par exemple indiquer qui est qui. 

Dernier point important : déterminez avec votre photographe ses attentes en termes de repas et boissons. Il/Elle sera à vos côtés 8h d’affilées, parfois sous une forte chaleur, donc n’oubliez pas qu’elle/lui aussi aura besoin de se restaurer et s’hydrater pour tenir sur la durée. 

Enfin, pour être au top de l’organisation, n’oublie pas que tu peux recevoir le rétroplanning complet des étapes de l’organisation de votre mariage en t’inscrivant ici 🙂

Cet article t’a plu ? Tu as des conseils que tu voudrais partager concernant le choix d’un(e) photographe ? Dis-le-moi en commentaires !

Pluie de paillettes,

Marion

Merci !

1000 merci à Sonia Blanc et Mey-Linh Héry pour leur disponibilité et l’aide qu’elles m’ont apporté sur ce sujet. 

Sonia est basée en Bourgogne-Franche-Comté, mais elle se déplace dans toute la France pour photographier ses clients. Vous pouvez retrouver son travail et la contacter sur son site.

Mey-Linh intervient dans les Hauts-De-France et en Région parisienne (et aux 4 coins de la France et du monde si nécessaire). Son travail et ses coordonnées de contact sont accessibles ici. 

Laissez un commentaire