De retardataire chronique à déesse de la ponctualité : comment devenir ponctuelle, la méthode dure en 10 étapes

Tu es celle que l’on n’attend pas pour commencer l’apéro car elle arrivera forcément après tout le monde. Tes copines ont pris l’habitude de te donner rendez-vous 30 min plus tôt que l’heure réelle parce qu’elles en ont marre de t’attendre. Ton patron a officiellement fixé dans tes objectifs « arriver à l’heure ». Bref, aux yeux du monde des ponctuels, tu es un cas sans espoir de retardatis fatalis : tu es tout le temps en retard. Et tu veux que ça change. Voici un petit guide pour t’aider à devenir ponctuelle.

Devenir ponctuelle : a story

Si tu te reconnais, dans l’une (ou trois) de ces situations, je voudrais d’abord te dire une chose : ça va aller.Ces trois exemples je n’ai pas dû aller les chercher bien loin puisqu’il s’agit de situations dans lesquelles je me suis retrouvée. Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu un problème avec le temps. 

D’abord, j’ai procrastiné avant même de savoir qu’il y a avait un nom pour ça. À l’école, mes devoirs étaient toujours fais à la dernière minute, la veille à 22h. Plus tard, dans ma vie professionnelle ça ne s’est pas amélioré. Je faisais mon travail en mode équilibriste : pas trop tard pour quand même être un bon élément, mais surtout pas trop tôt, il ne faudrait pas risquer d’être en avance ! J’y travaille encore, et c’est loin d’être réglé, mais ce n’est pas le sujet du jour.

Autre problème : une lourde tendance à sous-estimer le temps que prennent les choses. Je me revois très bien me lever le matin et dresser mentalement la liste des choses à faire avant de partir bosser : 

” Café : 2 min

Douche : 3 min

Maquillage : 3 min

Habillage : 2 min

Fermer la porte de chez moi, descendre les escaliers, monter dans ma voiture : 0 minute 

C’est bon dans 10 min je suis en route ! Je suis laaaaaaarge ! “

– Marion, tous les matins, pendant des années…

En avoir assez d’être tout le temps en retard

Tu te doutes bien qu’en cumulant ces 2 tares, j’étais tout le temps en retard. Ce n’était pas parce que je m’en fichais, ou que j’étais une peste irrespectueuse des autres. J’étais juste incapable de faire autrement. 

Pourtant, à chaque fois que j’arrivais en retard, ce n’était pas fraîche comme une rose et portée par une brise relaxante à la lavande. J’arrivais transpirante, rouge, stressée et en tachycardie. J’avais presque toujours oublié quelque chose et je passais les 10 premières minutes de mon arrivée à m’excuser en inventant des excuses à moitié bidon.

Jusqu’au jour où j’en ai eu assez. 

Comme je crois fermement que RIEN n’est jamais perdu, j’ai décidé il y a 2 ans de me faire violence et de devenir ponctuelle, coûte que coûte. Après tout, plein de gens y arrivaient alors pourquoi pas moi ? Ma « méthode » n’est pas bienveillante, elle n’est pas douce ou facile à mettre en œuvre. Et elle n’est pas du tout scientifiquement prouvée. Mais elle a marché pour moi, alors elle vaut ce qu’elle vaut, mais elle marchera peut être pour toi aussi, mon amie retardataire repentie.  

Merci à la très talentueuse Virginie pour cette illustration au poil !

Devenir ponctuelle en 10 étapes

  1. Choisis une routine pour laquelle tu es systématiquement en retard. Par exemple, ta routine du matin, avant d’aller travailler
  2. Dresse la liste objective de toutes les étapes composant cette routine, y compris celles qui ne te paraissent pas forcément chronophages (fumer une cigarette, fermer la porte à clé…)
  3. Évalue généreusement le temps passé à chaque étape
  4. Calcule le temps total que prend ta routine en ajoutant 10 ou 15 minute d’imprévu ou de confort
  5. Décide d’une « récompense » que tu t’accorderas si tu es en avance. Pour ma part, quand j’arrivais au boulot en avance, je passais prendre un café au Starbucks tranquillement avant de commencer.
  6. Ajuste ton heure de départ en conséquence

    Bien. Maintenant, tu sais exactement et objectivement à quelle heure commencer ta routine pour arriver à l’heure. Pour autant, à ce stade, rien n’est gagné. Bien que tu saches très bien désormais comment gérer ton temps, tu vas continuer à arriver en retard. N’oublie pas, tu es un cas désespéré. Mais c’est justement là qu’on sort le bulldozer. 
  7. La prochaine fois que tu arriveras en retard, dresse la liste de tous les inconvénients et sentiments négatifs qui te traversent. Analyse ton état d’esprit : tu es stressée ? Essoufflée ? Transpirante ? Mal à l’aise ? Tu te sens nulle ? Tu as l’impression de décevoir une personne qui t’attend ? Si besoin, prends des notes (dans ton agenda YesOuiPages ?!). 
  8. La fois suivante, remémore-toi cette liste dans le détail et engueule-toi mentalement. Sors ton plus beau double imaginaire aux allures de GI américain, celui qui te met des coups de pieds au cul de temps en temps et lâche le fauve. Fais-toi la morale, et n’y va pas avec le dos de la cuillère : ” À qui nuisent tes retards ? Est-ce que c’est vraiment la personne que tu veux être ? Pourquoi est-ce que tu t’obstines à te tirer une balle dans le pied ? Nan mais vraiment ? C’est si compliqué que ça d’arriver à l’heure ? ” Renouvelle autant de fois que nécessaire.
  9. Normalement, après quelques temps, tu vas commencer à arriver en avance. La première fois que cela t’arrivera, répète l’étape 8, mais à l’exact inverse. Dresse la liste de tous les avantages et sentiments positifs que tu ressens. Analyse ton état d’esprit au moment où tu arrives à destination. Tu es sereine ? Détendue ? Tu te sens forte ? 
  10. À chaque fois que tu arriveras à l’heure ou en avance, reconnais tous ces sentiments positifs qui t’envahissent et auto-congratule-toi. Une fois encore, n’y vas pas de main morte : “tu es puissante, tu es invincible, rien de ne t’arrête, mais quel talent ! Quelle maitrise ! Tu es la fille spirituelle de Cléopâtre et Big Ben !

Au bout d’un certain temps, la tendance devrait commencer à s’inverser, et arriver à l’heure devrait devenir un véritable plaisir. Une fois encore, c’est juste le fruit de mon expérience donc je ne peux en rien garantir des résultats. Mais si ça a marché pour moi, ça peut marcher pour toi 🙂

Dis-moi si ça a fonctionné pour toi ou, au contraire, si tu n’as pas du tout accroché en commentaires !

Pluie de paillettes,

Marion

Laissez un commentaire