Le coaching : Lauranne répond à toutes tes questions !

Il y a une semaine, je te racontais mon expérience du coaching avec Lauranne et comment ça a boosté tous mes projets pro. Aujourd’hui, je te propose la suite ! J’ai posé toutes les questions qu’on peut se poser avant de se lancer dans le coaching, pour que tu puisse te lancer sereinement 🙂 Elle y répond hyper clairement dans cet article. Et si tu as des questions, n’hésite pas à la contacter directement ou à les lui poser en commentaires !
Bonne lecture,
Marion.

Quels sont les différents types de coaching ? 

Il y a deux approches en coaching : l’approche directive et l’approche non-directive. Dans le cadre de la première, le coach propose à son client des outils et un plan d’action à suivre pour résoudre ses problématiques. Dans le second cas, le/la coach ne dirigera pas directement le client et va plutôt lui poser des questions pour l’amener à trouver lui-même la solution à son problème. C’est à nous en tant que coach de placer le curseur plus ou moins d’un côté ou de l’autre pour proposer un accompagnement personnalisé et adapté.

Autre aspect du coaching : le domaine de spécialisation. On peut par exemple trouver des coaches en marketing, en prise de parole publique, développement de carrière… cela dépend de la certification du coach mais aussi de son expérience personnelle.

Pour ma part, je favorise un coaching non-directif. Il m’arrive de donner des outils, des explications psychologiques ou neurologiques, de suggérer certains angles de réflexions, mais j’essaye au maximum de laisser mes clients trouver les solutions qui leurs conviennent. De cette manière, ils ont des solutions sur-mesures et parfaitement adaptées à leur personnalité et leurs besoins. 

Je suis spécialisée en développement personnel ainsi que professionnel. J’en suis à ma troisième entreprise, il est donc logique pour moi d’accompagner en particulier des entrepreneurs et free-lances (ou personnes qui veulent se lancer) : aide à la prise de décision, à l’organisation, comment se fixer des objectifs, comment organiser ses journées efficacement et dans l’ensemble comment avoir confiance en soi et en son projet. 

Quelle est la différence entre un coaching et une thérapie ? 

Même si le mot thérapie peut faire peur, le coaching est une forme de thérapie brève. La différence majeure, c’est qu’un.e coach parlera beaucoup plus qu’un.e psychologue. Ce.tte dernier.e laissera son patient parler et le guidera avec quelques questions pour le laisser mener seul sa réflexion.  Un.e coach guidera d’avantage la personne accompagnée, proposera des connexions, des interprétations et posera des questions, ce qui a généralement l’avantage de faire avancer les réflexions et le travail rapidement.

Autre différence importante, on fera appel à un.e psychologue pour régler des problèmes passés, souvent issus de l’enfance ou l’adolescence, ayant des ramifications dans le présent. Un.e coach intervient majoritairement sur des problématiques actuelles qui empêchent d’avancer. C’est donc un travail plus centré sur le présent et le futur, quand celui d’un.e psy consiste plutôt à analyser le passé pour comprendre le présent. 

Combien ça coûte le coaching et comment s’y retrouver dans toutes les prestations proposées ? 

Il n’y a aucune règlementation sur le sujet, et tous les prix sont dans la nature, de quelques dizaines d’euros à plus de 500 euros l’heure. C’est à chacun d’estimer le budget qu’il.elle souhaite y consacrer. Tous les coaches ne travaillent pas pareil non plus: certains fonctionnent au forfait (un pack de X sessions par problématique), d’autres à la séance, comme c’est mon cas. La plupart d’entre nous proposons une première session gratuite. Il ne faut pas hésiter à utiliser cette opportunité pour tester différents coaches. C’est hyper important de se sentir à l’aise pour que le travail soit efficace. Cette première session permet aussi de mieux comprendre la façon de travailler et la philosophie de chaque coach. Mon conseil: n’hésitez pas à tester plusieurs personnes et choisissez celle avec qui le courant passe le mieux, avec qui vous êtes le plus en confiance!

Est-ce que le coaching peut m’aider à avoir davantage confiance en moi ? À m’affirmer ? À gérer mes émotions ? 

Oui tout à fait, c’est même la base du travail de coaching! Gérer ses émotions et gagner en confiance en soi sont deux étapes clés pour pouvoir aller de l’avant dans la vie, et ce quelque soit le domaine (pro ou perso). C’est en passant par ces étapes qu’on apprend, petit à petit, à s’affirmer.

Quelles type de personnes / profils coaches-tu ? (mais est-ce bien raisonnable de conjuguer le verbe coacher ?!)

(Mais oui! Conjuguons le, soyons fous!) Je n’ai pas de profil type au sein de ma clientèle, chaque personne est différente. C’est à moi de m’adapter aux besoins de chacun de mes clients, mais en général on vient me voir soit pour du développement personnel (manque de confiance en soi et/ou d’estime de soi, difficulté à gérer ses émotions, problèmes de socialisation, vie amoureuse chaotique…) soit pour du développement professionnel, comme expliqué plus haut (solitude de l’entrepreneur, peur de prendre de mauvaises décisions, difficulté à s’organiser et sentiment d’être débordé, difficulté à mettre en place ses projets, à définir ses priorités…).

Combien de temps dure un coaching ? 

C’est complètement aléatoire et dépend de chacun. On vient généralement avec une ou plusieurs problématiques, qui en soulèvent d’autres. Ainsi, on peut être suivi pendant 6 mois ou 1 an (voire plus), comme il est possible que seulement quelques séances suffisent si on vient pour une problématique ultra précise. Certaines personnes ont juste besoin d’un petit coup de pouce momentané, d’autres ont envie d’un suivi plus approfondi et sur du plus long terme. Cela se discute en général avec le coach. Et pour ma part, je ne manque jamais de rappeler à mes clients que ce travail, c’est le leur, et qu’ils sont libres de l’arrêter quand ils le souhaitent sans avoir besoin de s’en justifier.

Au bout de combien de temps peut-on espérer avoir « des résultats » ? 

En général, on commence à voir des résultats très vite, parfois même dès la première session. Au départ ça avance bien et vite (on est très motivés!), puis j’observe systématiquement un petit passage à vide (les vieilles habitudes ont la peau dure!), avant de repartir à nouveau sur une belle lancée. Cela dépend aussi de chacun, de la raison pour laquelle on fait ce travail… 

A quel rythme doit-on voir son coach?

Là encore, il n’y a pas de règle… Certains coachs imposent un rythme (3h dans le mois, 1h par semaine…), d’autres non. En ce qui me concerne, j’estime que le meilleur rythme est celui que mes clients choisissent pour eux-mêmes: certains veulent un suivi toutes les semaines, d’autres tous les 15 jours, d’autres encore changent tous les mois… Certains veulent des sessions d’1h, d’autres de 2h et d’autres encore choisissent d’alterner. Ce sont eux qui savent ce dont ils ont besoin et quand. Il me parait donc naturel de les laisser décider. Cela leur permet également de s’adapter à leur budget si leur revenu est fluctuent. 

Alors, tu y vois plus clair sur le coaching ? Tu as envie de te lancer ? Dis-le nous en commentaires 🙂

Pour contacter Lauranne, rien de plus simple, rendez-vous sur son site www.laurannechavel.com. Et pour lire mon expérience du coaching avec Lauranne, c’est ici !

À bientôt,

Pluie de paillettes,

Marion

Laissez un commentaire